La mort du Bilan de compétences par inoculation du virus C.E.P. !

La mort du Bilan de compétences par inoculation du virus C.E.P. !

Depuis le 7 mars 2014, on parle beaucoup du nouvel Accord National Interprofessionnel (ANI). On en parle notamment parce qu’il ne prévoit pas la reconduite des mesures de financement du Bilan de compétences telles qu’elles existent depuis de nombreuses années. Les centres de Bilan de compétences sont inquiets, les Institutions semblent reprendre à leur compte cet outil afin de l’intégrer dans leur offre de services.

Déjà, fin 2014 on pensait voir disparaître le Bilan dès 2015. Pourtant, Le FONGECIF notamment, a poursuivi le principe de prise en charge selon le cahier des charges habituel et les montants consentis par régions. On a donc pensé que la fin programmée du Bilan serait donc pour 2016. Et bien il semblerait que non ! Nous savons de source fiable que le FONGECIF lui-même est en train de procéder de façon classique à son appel à candidatures pour la reconduite des centres qui seront agréés en 2016 ! Donc, à priori, ceux qui seront reconduits devraient bénéficier des prises en charge habituelles ! …

Mais ce n’est pas tout !

En effet, toutes les Organisations, Entreprise, OPCA, FONGECIF, Pôle emploi, Centre de bilans… ont bien compris que le C.E.P. (Conseil en évolution professionnel) ne pourra en aucun cas se substituer à l’important cahier des charges d’un Bilan et de l’expertise qu’il appelle auprès des conseillés qualifiés. On ne peut pas comparer un « Vrai » Bilan de compétences d’une durée de 24h avec un RdV de conseil en évolution professionnel qui n’excédera pas 1h30. De plus, il est facile de comprendre que les organismes chargés de dispenser ces précieux conseils pourront vite être submergés par une demande croissante de nos salariés et non salariés, bien perdus au milieu de tout ça !

C’est pourquoi, il est à peu près certain que les Bilans de compétences ont encore de beaux jours devant eux, d’autant qu’ils restent finançables par le plan de formation de l’entreprise tout comme par les deniers personnels des candidats !

Vive l’arrivée du C.E.P et longue vie au Bilan de compétences !

Synthégralement vôtre

Stéphane Deloison