Comment y voir clair dans la jungle des Coachs ?

Comment y voir clair dans la jungle des Coachs ?

Bien tristes sont désormais nos confrères Coachs professionnels qui ont vu ces dernières années leur expertise décrédibilisée par l’arrivée massive de Coach en tous genres. Les derniers découverts sont encore plus amusants que les précédents : « Coach en attitude domestique » et même « Coach transite ! » (Pour améliorer votre transite intestinal !)

Il en fleurit à tous les coins de rue, dans les petites annonces, sur les forums santé… Mais quand donc va s’arrêter cette frénésie des amateurs coachs qui croient pouvoir s’imposer sur un marché porteur mais où les clients, Dieu merci, sont exigeants !

D’ici là, comment choisir son Coach ? Comment s’assurer qu’il est un « Vrai » Coach professionnel ? Et qu’il sera non seulement en mesure de vous accompagner de façon professionnelle mais aussi de vous préserver de toutes dérives !

Commençons par la typologie.

Il y a 2 types de Coach :

  1. Le Coach « Métier » ou « Coach Conseil »
  2. Le Coach « Comportemental »

Le Coach « Métier » ou « Coach Conseil »

Les Coachs « Métier » sont par définition des experts de votre métier et sont là pour vous accompagner à développer votre maîtrise/expertise dans un domaine spécifique. Ils sont généralement issus de ce même univers métier et ont évolué vers le conseil, puis vers le Coaching. Leur distinction se fait dans la pratique car, à priori leur action dépasse le conseil à condition qu’il sorte de leur cabinet pour vous accompagner concrètement dans votre activité et pouvoir ainsi vous « Coacher sur le terrain » ! Ce n’est qu’à partir de cet accompagnement terrain que le conseil peut se qualifier de Coaching. En revanche, il n’est pas rare de voir des Coachs Métier qui n’ont pas pour autant suivi une formation complémentaire de Coach professionnel, indispensable à leur expertise métier pour se prévaloir d’une « Action Coach » pertinente et surtout préservant votre intégrité professionnelle comme personnelle.

Le Coach comportemental

Le Coach comportementaliste agit de façon très différente du Coach « Métier ». Il est, à condition qu’il soit solidement formé, centré sur la personne (son client) et ses processus comportementaux et mentaux qui produisent son succès aussi bien que ses « échecs » (Qu’il appellera d’ailleurs des Feed-backs et non des échecs). Sa vision est à la fois très spécifique s’il est d’une école de PLN (Programmation-Neuro-Linguistique) ou d’A-T (Analyse transactionnelle) mais aussi très globale s’il est formé à la systémique. Il n’y a pas de limite à son public même s’il n’est pas souhaitable qu’il travaille avec les mineurs et particulièrement les enfants s’il n’est pas formé à leurs particularités. En revanche, quel que soit votre univers métier ou votre problématique, il peut vous accompagner selon plusieurs angles qui modifieront votre positionnement vis-à-vis de la situation/personne rencontrée et vous aideront à adopter le meilleur comportement afin d’être à nouveau en situation de « choisir » et non de « subir ».

Pour choisir son Coach il va donc falloir s’intéresser à son parcours et sa formation. Il n’est pas raisonnable de confier vos projets et vos choix à une personne qui ne serait pas capable de justifier de sa formation et de ses compétences. N’hésitez par à l’interroger sur ces points avant d’entrer dans un travail de Coaching avec lui/elle. Autre indicateur intéressant, un/une Coach est un professionnel qui est sensé avoir travaillé sur lui-même avant de prétendre à travailler sur les autres. Si son attitude et son comportement lors du premier RdV vous semblent inadaptés, que son discours est emprunt de « Moi, j’ai ma méthode vous verrez ! », de « Ne vous inquiétez pas, je sais faire » mais sans préciser sa perception et son diagnostic de la situation, restez prudent ! Bien entendu, s’il vous dit être le « Patrick Jane de Picardie ! », fuyez ! Il n’est surement pas aussi beau et assurément incompétent !

Il est souhaitable (mais non indispensable) qu’un contrat vous soit proposé à l’entrée du Coaching, celui-ci cadre les objectifs et les moyens, il engage les parties et précise les conditions de déroulement des séances. Vous restez néanmoins maître de la situation et vous pouvez interrompre le Coaching à tout moment. (C’est pourquoi nous pratiquons parfois un Coaching en mode « Pas à pas »).

Enfin, Un Coach reste un Coach, ce n’est pas un Psychologue, un Psychothérapeute, un Psychiatre ou un Psychanalyste. Il n’est donc pas là pour vous « soigner » ni pour vous prescrire des moyens de compensations divers (Prescription ou arrêt de médicaments, traitement en tous genres, méthode miracle…)

Si vous souhaitez plus de renseignements, vous pouvez nous contacter ou consulter le « petit guide du futur coaché » !

Bon Coaching et à très bientôt sur notre blog !

Synthégralement vôtre

Stéphane Deloison